Le projet du Centre Social

Le contrat de projet du Centre Social 2017-2020

Animation globale et coordination

Animation Collective Familles

 

Sommaire :

I)- Démarche méthodologique utilisée pour la réécriture du contrat de projet :

Personnes ressources

Organisation des comités techniques

Questionnaire à destination de la population

II)- Le territoire d’intervention :

Rappel historique

Présentation du territoire

Typologie du public accueilli

Les équipements

III)- Le projet du centre social :

IV)-Le fonctionnement du centre social

Les locaux

L’accueil

Les usagers

L’équipe du centre social

V)-Préconisation d’actions :

Fiches action prestation  de service – Centre social.

Animation Globale : implication des habitants, acteurs du Centre Social

Développement outils de communication à destination des habitants et des

professionnels

Le rôle des bénévoles

Le plan de charge de la direction

Le plan de charge de la CESF

Le plan de charge de l’animateur socio-culturel

La fonction Accueil

Les missions de l’agent administratif

Pause-café des partenaires

Coordination locale d’Action Sociale

Des locaux ouverts à tous

La convivialité Blabla Thé

Atelier cuisine

Ecouter, orienter et informer autour du quotidien

Apprentissage du Français

Point Info CAF

Solidarité numérique pour les démarches administratives

Prévenir c’est agir pour « la vie quotidienne, l’habitat, la consommation »

Atelier CREA’TIVITE

Réseau d’échange et de savoirs

Prendre soin de soi

Les générations construisent ensemble

Osez-Bougez pour changer

Maison des Services au public

Fiches action Animation Collective Familles

Accompagnement social

Atelier ça cartonne

Atelier créativité

Atelier 1000 et 1 mots

Atelier cuisine

Action civisme auprès de la population

La coordination locale d’action sociale

Les sorties familles

Le projet 1er départ en vacances famille

Journées familles

Le p’tit déj des parents

La participation des habitants

 

 

Introduction :

La création du Centre Social de Condom a eu pour principal objectif de mettre en cohérence l’ensemble des actions menées dans le cadre de l’action sociale, et ce afin de mieux répondre aux attentes et aux besoins de l’ensemble des habitants.

Depuis sa mise en place dans sa mission d’animation globale, le Centre Social a tout mis en œuvre pour faciliter le développement local et le lien social à travers les divers services et activités proposées.

Après une phase opérationnelle avec la mise en place d’actions, le développement de nouvelles, et une équipe constituée de professionnels ainsi que de bénévoles, le partenariat avec diverses structures et organisme a permis de créer un projet collectif au service de la population.

Les échanges au sein des différents comités techniques réunissant élus, financeurs, partenaires et administrateurs du CCAS ont permis de fixer les axes d’intervention du projet et de valider les objectifs et actions pour la période 2013/2016 avec obtention de l’agrément CAF.

Aujourd’hui, le Centre Social élabore son nouveau contrat projet en tenant compte des 4 années d’existence, des besoins et attentes des habitants, ainsi que des partenaires, au regard d’une dynamique de territoire.

En partant des éléments clés du territoire et de sa population, nécessaires à la définition du projet, ce document rassemble l’ensemble de la démarche d’élaboration du Contrat de Projet Centre Social.

Il tient compte de la mise en œuvre de son animation globale et de la participation des habitants.

Le Comité de Pilotage le soumet pour validation à la CAF du Gers et ainsi obtenir l’agrément Centre Social sur la période 2017/2020

I Démarche méthodologique utilisée pour la réécriture du contrat de projet

Personnes ressources

Organisation des comités techniques

II Le Territoire d’intervention

Rappel historique

Le centre social de Condom a vu le jour en 2012. Il a participé depuis cette date au développement social à travers une offre de services et d’activités coordonnées pour la population

Le Centre Social de Condom est un équipement municipal rattaché au Centre Communal d’Action Sociale de Condom et bénéficiant d’un agrément Centre Social de la Caisse d’Allocations Familiale du Gers. Il est géré par une équipe de salariés permanents et contractuels, et s’associe pour son fonctionnement, le concours de bénévoles (agent occasionnel non rémunéré) et d’intervenants prestataires.

Le Centre Social est un équipement d’accueil ouvert à tous. . Au cœur du projet la famille fait l’objet de toutes ses attentions.

Il permet aux familles de mieux maîtriser leur vie économique et sociale. Il développe ses actions en direction du public sous des formes adaptées aux conditions de vie et aspirations propres à chacune des générations.

Il délivre une information généraliste et gratuite.

Le Centre Social est un acteur de la vie sociale de la commune. Par l’intermédiaire de ses professionnels, il est à l’écoute des initiatives proposées par les usagers ou les habitants de Condom. Sa mission est d’aider, quand cela est possible, à développer et animer des projets. Il a proposé des activités dans un premier temps au n°1 bis rue Cadéot pour ensuite ouvrir ses portes au 28 rue Gambetta.

Le Centre Social doit soutenir et exercer une action sociale concrète avec les différents partenaires, les autres équipements et services de voisinage, les travailleurs sociaux, les collectivités locales et les institutions. Il est un lieu d’interventions sociales novatrices s’intégrant dans un travail social global.

Le Centre Social développe des partenariats et des actions avec les associations locales. Il doit également favoriser la vie associative en suscitant une réelle participation des habitants et usagers à la définition, l’animation et la prise de décision. Il travaille avec les autres services de la municipalité (Centre Culturel et Bibliothèque, Services techniques, Service aux Associations, Comptabilité, Ressources humaines…) et les services du CIAS (Centre intercommunal d’Action Sociale)

Présentation du territoire

Situation géographique et administrative.

Sous-préfecture du Gers 7296 habitants, Condom est la ville principale de la Ténarèze. La commune s’étend sur un vaste territoire vallonné de 97,37 km2, superficie près de dix fois supérieure à la moyenne nationale (la même que Toulouse). La cité concentre un patrimoine culturel très riche et de nombreux monuments et lieux touristiques. Un port fluvial avec capitainerie pour des croisières reliant la Baïse au canal du Midi et à la mer.

Organisation du territoire

La communauté des communes de la Ténarèze créée en 1998 est passée de 9 communes à 26 aujourd’hui.

Elle concerne environ 15109 habitants.

Elle œuvre dans les compétences classiques :

-développement économique, aménagement de l’espace, protection et mise en valeur de l’environnement, logement et cadre de vie, entretien de la voierie communautaire, tourisme, action sociale.

Depuis janvier la compétence scolaire a été prise.

Condom et le territoire de la communauté des communes de la Ténarèze

◊ communauté des communes de la ténarèze

  La typologie du public accueilli

-La composition de la population reflète un vieillissement, la tranche 60-74 ans et plus est en augmentation, avec un fort pourcentage pour les femmes 65 ans et plus (33.4 %).

Ce constat concerne toutes les classes d’âge comprises entre 20 et 65 ans.

Le nombre de couples sans enfant a progressé 14,5% depuis 1999, tandis que ceux vivant avec des enfants ont diminué de 17,5%. Les familles n’hébergeant plus d’enfant de -25 ans représentent 62,2% de l’ensemble des familles.

En ce qui concerne les catégories socio-professionnelles, le pourcentage au niveau des retraités confirme cette situation (41.5%) avec une augmentation, on constatera que pour la plupart des autres catégories une baisse est à noter. Une augmentation pour les cadres et professions intermédiaires.

-Pour les ménages, l’accent est mis sur les familles monoparentales on passe de 6.7% à 7.8%

Le nombre d’hommes vivant seuls est passé de 11.9% à  13.5%.

La proportion d’hommes élevant seuls a doublé (de 1% à 2.5%)

Diversité des cultures et des modes de vie

Globalement, les différentes catégories sociales cohabitent aujourd’hui dans la commune. Celle-ci est organisée en quartiers et faubourgs historiques, lotissements plus récents. Ces populations ont élu domicile en ville ou dans sa proche périphérie en privilégiant la qualité du cadre de vie et le rapport qualité/prix des logements disponibles allié à la proximité des services et commerces qu’offre une Sous-préfecture en milieu rural. Par contre, des regroupements communautaires se sont dessinés dans certains quartiers, certaines rues. La commune est relativement sectorisée.

On constate des concentrations de populations précarisées dans certaines rues, occupant des logements anciens vétustes, parfois insalubres. En particulier des 3 ou 4 familles de gens du voyage sédentarisés, cantonnées dans certaines rues, totalement absentes de certains endroits de la ville, regroupées dans l’aire d’accueil gérée par la CCT ou pour deux familles sur un terrain privé. La forte communauté d’origine maghrébine se retrouve disséminée dans l’ensemble de la ville, mais un grand nombre se concentre dans certains lotissements ou habitats sociaux collectifs.

Les quartiers populaires de la Bouquerie ou Teste regroupent nombre de personnes âgées aux revenus modestes.

La ville de Condom est organisée en 6 comités de quartiers répartis selon l’organisation des bureaux de vote (ce qui facilite le repérage des habitants).

Les réalités sociales, familiales, économiques

La composition des ménages nous apporte une vision relativement négative des conditions sociales auxquelles doivent faire face un grand nombre de condomois.

En ce qui concerne le chômage, la part des femmes est de 51.5%

Force est de constater qu’une proportion importante de la population dispose d’un faible niveau de revenu. De nombreux indicateurs (statistiques INSEE, faible niveau du revenu moyen des ménages, statistiques des services d’accueil et scolaires) renforcent ce constat.

Les conséquences se mesurent par les retours des services sociaux et des établissements scolaires évoquant une frange importante de population défavorisée socialement, économiquement (hausse des défauts de paiement de factures d’énergie), et culturellement. Certains parlent de paupérisation de ces populations et se retrouvent face à face avec des familles dépassées. Conséquences du délitement de la cellule familiale, l’inquiétante augmentation des situations d’enfants en rupture et des jeunes en déshérence.

Les niveaux de qualification de la population

Le tissu économique local est principalement pourvoyeur d’emplois faiblement qualifiés. Par conséquent, on retrouve un fort taux de qualification niveau CAP/BEP dans une population majoritairement constituée d’ouvriers ou d’employés. Peu de classes moyennes hormis les fonctionnaires (Condom est une sous-préfecture) et les enseignants (9 établissements scolaires), peu de cadres. Le manque d’entreprises à haute valeur ajoutée réduit l’attraction des actifs des catégories supérieures et les qualifiés, entre autre les jeunes couples avec enfants, et le maintien des jeunes condomois diplômés.

Comme indiqué précédemment, le territoire est caractérisé par la faiblesse du revenu par ménage, car les salaires sont peu élevés, pour les qualifiés et les non qualifiés.

  • L’offre d’emploi

Le Gers, 1er département agricole de France, propose toujours à travers ses activités dans l’agriculture et l’agroalimentaire des emplois à l’année et saisonniers. Si ce secteur est toujours le premier en termes d’offres, Pôle Emploi constate un étiolement de l’agriculture. Le développement du salariat agricole et dans le bâtiment s’appuie sur des emplois de main d’œuvre peu qualifiée, souvent d’origine étrangère.

En 2014 la région Midi-Pyrénées demeure faiblement créatrice d’emplois avec une évolution annuelle de l’emploi salarié de +0.2% au niveau national. Elle fait partie des 5 régions pour lesquelles l’emploi progresse. La région crée des emplois, mais à un rythme qui s’essouffle d’année en année.

Avec une évolution de -2.8% de ses effectifs salariés en 2014, le bassin d’emploi de Condom fait partie des bassins qui présentent les diminutions les plus sensibles sur l’année.

En 2016 sur condom le nombre d’offres d’emploi baisse de 5,1% en cumul sur un an

(Gers : +14,3%).

Les secteurs de l’agriculture et de l’industrie sont concernés.

Beaucoup de travail à temps partiel subi et de contrats à durée déterminée.

Un élément privilégié par les Condomois est la proximité du lieu de travail par rapport au lieu d’habitation. Il participe à la qualité du cadre de vie mis en avant par beaucoup d’habitants. On constate à une évolution des mentalités, mais le faible niveau du réseau de transport public est un frein à la mobilité des plus démunis et des personnes sans véhicule, sans permis

La ville de Condom a mis en place une bourse au permis VL pour faciliter la mobilité.

La problématique du logement

S’il semble relativement facile de trouver à se loger, les conditions d’accès et la qualité sont réellement problématiques.

L’accès et le coût

Les classes moyennes ou supérieures accèdent à des logements de qualité. On les retrouve dans l’agglomération mais aussi majoritairement dans les hameaux souvent caractérisés par leurs très belles maisons. L’arrivée de nombreux retraités, relativement aisés, en provenance de la région parisienne et du Nord de l’Europe, a participé à la hausse du coût de l’immobilier au cours de la dernière décennie. On trouve aussi dans la campagne, beaucoup de gîtes et de résidences secondaires. Plus largement, on trouve plus difficilement des logements aujourd’hui dans les villages. Même si beaucoup de nouveaux arrivants s’y installent car le coût  de l’immobilier et la pression fiscale y sont inférieurs.

La majeure partie de la population ayant des bas ou faibles revenus, elle doit se retourner vers l’habitat privé relativement médiocre et dont les loyers sont toutefois élevés au regard du niveau global des revenus du territoire. Dans le centre de la ville, on recense peu d’offres éligibles. On retrouve donc une partie de cette population dans des logements sociaux, collectifs, moyens et en nombre insuffisant. Le constat révèle qu’il n’y a pas eu de politique volontariste du logement social depuis le début des années 90. D’où un coût élevé et des difficultés d’accessibilité concernant une partie de la population. Concrètement, une proportion importante de la population serait susceptible de prétendre à l’accès aux logements sociaux. « Le clos de l’Armagnac », dans le quartier Prouillan, a livré 54 logements à loyer modéré en juin 2012. Une centaine de familles condomoises sont en attente d’un tel logement.

La qualité

La ville, principalement l’hyper centre, est caractérisée par un grand nombre d’appartements inoccupés nécessitant des investissements. 45,8% des logements sont antérieurs à 1949, et 71,4% ont été construits avant 1975. Un grand nombre de maisons fermées dans certaines rues « sinistrées ». Certains immeubles sont qualifiés d’insalubres. Il y a des attentes concernant la rénovation et l’entretien du parc HLM des Pyrénées et Jacobins. Des opérations de réhabilitation du logement en centre-ville ont été conduites.

Aujourd’hui, un projet d’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH) mené par la Communauté de Communes de la Ténarèze, à l’initiative de la ville de Condom, est en cours. L’amélioration de l’habitat, de l’isolation et des économies d’énergie des logements paraissent primordiales pour envisager la  reconquête du centre-ville.

Les publics

Les difficultés d’accès au logement (vétusté, coûts élevés) handicapent l’installation des jeunes. Beaucoup restent malgré eux chez les parents. Autre constat, la majeure partie des personnes issues de l’immigration maghrébine vit dans les cités ou en centre-ville dans des immeubles sans confort.

 Les équipements

L’ensemble de la population dispose des services de base directement sur la commune : services administratifs, médicaux, sociaux. Les services complémentaires sont accessibles à Condom, qu’ils soient de première nécessité (hôpital, Sous-Préfecture, Pôle Emploi, Mission Locale…), pour la Culture et les loisirs (Bibliothèque, Ludothèque, Cinéma, Théâtre, Piscine, Base de loisirs…) ou encore pour le transport (gare routière). Les personnes âgées peuvent bénéficier d’un service à domicile (soins, repas, ménage) bien structuré et de deux EHPAD.

Un grand nombre d’acteurs institutionnels et associatifs opèrent en direction de la population. Mais ils ont à faire face aux contraintes propres aux territoires ruraux que sont la précarisation du territoire et le seuil d’intervention des services, équipements et interventions sociales : faible densité de la population rapportée à l’étendue du territoire, mobilité des usagers et difficultés liées aux modes d’interventions souvent trop cloisonnés des opérateurs.

Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de Condom, intervient au niveau de l’action sociale (aides sociales et gestion du Centre Social).

Le Centre Inter Communal d’Action Sociale (CIAS)

-Prise de compétences par le CIAS au 1er janvier 2015 d’une partie de l’enfance jeunesse

Petite Enfance : Relais Assistantes Maternelles, Lieu d’Accueil Enfants Parents, Multi-accueil

Enfance/Jeunesse : Ludothèque

Jeunesse : Emplois Vacances Jeunes, Point information Jeunesse

-Extension de l’intérêt communautaire de l’action sociale au 1er janvier 2016

– Activités périscolaires: ALAE, garderie, TAP, accueils du mercredi après-midi

– Activités extrascolaires : ALSH, séjours, accueil jeunes

– Accompagnement à la scolarité : Contrat Local d’Accompagnement à la Scolarité (CLAS), études surveillées

-Un Service Enfance Jeunesse (SEJ), coordonne l’ensemble des actions définies dans le cadre du Contrat Enfance Jeunesse (CEJ) à destination des enfants et des jeunes jusqu’à 17 ans révolus. Y inclus les activités périscolaires et l’accompagnement aux devoirs et à la scolarité ainsi que les activités extrascolaires. Il met en place et propose un programme d’activités Jeunesse 14/18 ans pendant les vacances scolaires et sur la base de loisirs de Gauge pendant l’été en lien avec le service Sports et le concours d’intervenants. Il organise le dispositif de l’opération Emploi été jeunes.

-Un Point Info Jeunesse (PIJ), propose différents services en direction du public 15/30 ans. Ce lieu ressource propose de la documentation (emploi, formation, loisirs, vacances, santé), des services (relais infos offres emplois, aide à la rédaction de CV et lettres de motivation, fichiers baby-sitting et soutien scolaire) et l’accès à des postes informatiques et internet.

-Au niveau des personnes âgées, l’EHPAD, le service de soins infirmiers à domicile, le service portage des repas à domicile (Condom Valence sur Baïse).

-Il y a également la gestion des cuisines centrales de Condom et Valence sur Baïse

Des Accueils de Loisirs Périscolaires (ALP) sont en place depuis 2000 dans les écoles J.Prévert et J.Ferry gérés par l’Amicale Laïque de Condom (ALC).

Un Accueil de Loisirs Sans Hébergement (ALSH) la Périssère des 3 à 13/14 ans est géré par l’Amicale Laïque de Condom (ALC). Ouvert toute l’année (mercredi et vacances scolaires) il accueille 90/100 enfants quotidiennement.

Le Service des sports et associations, géré par le Maire, propose un accompagnement des associations sportives, centralise les dossiers de demande de subvention sur la base de critères précis, établit des conventions. Il coordonne et met en place des manifestations à caractère sportif tout au long de l’année. Du 1er juillet au 15 août, il met en place et anime des activités à la Base de Loisirs de Gauge en lien avec le SEJ.

Dans le domaine de l’insertion professionnelle, l’association Armagnac Services au Territoire (ASTER), bien implantée sur Condom, et l’INSTEP qui propose des formations d’orientation.

Bassin de vie de tout le territoire, Condom regroupe dans ses murs 9 établissements scolaires, des classes passerelles et maternelles jusqu’au lycée. Espaces d’éducation et d’apprentissage des savoirs fondamentaux, ce sont aussi des lieux d’intégration essentiels pour les enfants et les nombreuses familles nouvellement arrivées sur le territoire.

Un ESAT accueille et prend en charge des personnes en situation de handicap sur la commune.

Condom a engagé ces dernières années une vaste politique de modernisation des équipements sportifs qui bénéficient aux clubs sportifs et à leurs nombreux pratiquants et permettent l’organisation de manifestations sportives de hauts niveaux (championnats académiques/Midi-Pyrénées). Les hameaux eux disposent de leurs propres salles des fêtes récemment rénovées.

Les différents acteurs, les pratiques, les modes d’organisation

L’animation de la vie locale condomoise repose pour une très grande partie sur le monde associatif.

216 associations sont répertoriées par la municipalité qui a développé un service au sein de la collectivité proposant plus particulièrement un accompagnement des associations, publicité, aide aux démarches administratives centralisant les dossiers de demande de subvention et coordonnant la mise en place de diverses manifestations.

Le centre social est amené à travailler avec les associations culturelles et sportives notamment dans le cadre du téléthon, au niveau de la semaine du civisme (une journée autour du handisport), les associations caritatives dans le cadre de la Commission Locale d’Action Sociale, autour de projets ponctuels, les comités de quartiers (repas de quartier semaine du civisme et projets)

III Le projet du Centre Social

Le Centre Social doit remplir pleinement son rôle au regard des missions spécifiques énoncées dans le cadre de la CNAF :

  • Un équipement de territoire à vocation sociale globale: ouverture à l’ensemble de la population habitant du territoire, accueil, animation, activités et services à finalité sociale
  • Un équipement à vocation familiale et plurigénérationnelle: lieu de rencontres et d’échanges intergénérationnels, développement des liens familiaux et sociaux
  • Un lieu d’animation sociale: prise en compte de la demande sociale et des initiatives,  développement de la vie associative
  • Un lieu d’interventions sociales concertées et novatrices, basé sur le développement du partenariat

En outre, pour répondre à ces missions, le centre social met en œuvre :

  • Une Animation Globale, fonction transversale de ce soutien à l’animation de la vie locale et au développement social, condition de l’autonomie du centre, exercée par un personnel qualifié
  • La Participation des Habitants et l’échange social.
  • Ces éléments conditionnent l’agrément de la CAF et donc le versement de la prestation de service animation globale et coordination.

Les attentes des acteurs :

  • Le centre social, créateur de valeurs collectives: reconstruire du lien social, refonder le sens d’une collectivité, renforcer la communication à partir de la participation des habitants, favoriser l’émergence d’un projet collectif.
  • Le centre social, animateur en pleine mutation: positionner l’équipe du centre social dans une réelle compétence en matière de réponses à l’insertion et à la  lutte contre l’exclusion et en matière de prévention.
  • Le centre social, médiateur engagé dans la lutte contre l’exclusion: il intercède entre les habitants et les partenaires, il permet l’émergence de projets individuels, il cherche à impliquer les personnes.
  • Le centre social, lieu de synergie entre les acteurs sociaux: par le fait des mutations institutionnelles, le centre social trouve un nouveau dynamisme à une double condition, d’une part en s’inscrivant dans du développement social local, d’autre part en regagnant de l’autonomie d’action.

Ces quatre missions et attentes se concrétisent dans une mission d’animation globale et la prestation de service de la CAF.

La Stratégie

Il s’agit de donner envie aux habitants d’agir, de rediscuter ensemble et de décider ensemble. Ce qui compte c’est autant la façon dont l’action se met en place, que l’action en elle-même, cela leur permet de s’approprier leur histoire et leur territoire. C’est donner à chacun l’occasion de se reconnaître comme un maillon, une richesse, comme pouvant contribuer par sa parole, sa participation, voire son implication, à la dynamique locale, au bien-être et à l’épanouissement de tous. La stratégie repose sur 4 piliers :

La Participation

Le milieu associatif est constitué des forces vives de la commune cependant, il n’est pas le seul à œuvrer pour le développement de la vie sociale, culturelle et sportive. En effet, des professionnels municipaux et d’autres organismes, des habitants… participent à ce développement. Le but est donc bien de pouvoir associer l’ensemble des acteurs du système local dans cette structuration.

Ainsi, il est important d’animer des lieux de débats, des espaces de discussion et de participation à des prises de décision concernant la vie quotidienne et celle de la collectivité. Ces lieux participent à éclairer les motifs de se lier aux autres. Les Comités de Quartier sont des espaces participants de cette stratégie.

La Coopération

Il s’agit d’organiser les conditions de la réflexion et de la concertation avec les acteurs locaux afin de leur permettre d’être acteurs de ce développement. Impulser de nouveaux modes de relation basés sur la coopération est nécessaire pour éviter l’éparpillement, source de démobilisation. Il semble important d’organiser l’articulation entre les décisions des uns et des autres.

Coopérer, c’est partager des analyses sur des situations, c’est envisager des partenariats, c’est se concerter dans l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation des projets. La mutualisation des compétences des acteurs locaux est un élément de cette stratégie.

La Formation

Il s’agit de qualifier les acteurs locaux : formation des bénévoles associatifs (méthodologie de projets, vie associative, connaissance des partenaires et financements, gestion et comptabilité…) et formation continue des personnels. La formation des acteurs locaux est une condition de réussite du développement durable des projets.

La Communication

Le Centre Social doit travailler en profondeur et dans sa globalité sa stratégie de communication. Avec, pour objectif principal que cette communication soit à la fois porteuse de l’information et aussi outil de participation de la population au projet.

IV Le fonctionnement du Centre Social

Les locaux

Le centre social bénéficie d’un espace en plein centre-ville sur 2 étages et d’une surface de 400m2, avec une cour intérieure, aménagée avec des lycéens de Condom et de Nérac autour d’un projet spécifique, « les cinq sens ».

D’accès facile le Centre social a à sa disposition deux grandes salles pour assurer les ateliers et activités collectives. Divers bureaux pour entretiens individuels, permettant d’intégrer un bon nombre de permanences assurées par diverses structures. Une cuisine équipée depuis novembre 2015 pour des ateliers spécifiques.

L’accueil

Le centre social bénéficie depuis mars 2015 d’un poste d’agent d’accueil, administratif, ce qui permet d’accueillir le public de l’informer et de l’orienter.

L’accueil du Centre Social est ouvert au public du lundi au vendredi sur une amplitude de 33 heures hebdomadaires.

Dans le cadre de certaines activités ou manifestations ponctuelles, le Centre Social ouvre ses portes en soirée, samedi et/ou dimanche.

Les horaires d’accueil et des ateliers

Le Centre Social ferme annuellement entre Noël et le jour de l’an.

Les usagers

Sont considérés comme usagers, tous les habitants participant et s’impliquant dans la vie de la structure municipale comme suit :

  1. Les administrateurs du Comité de Pilotage et ceux du CCAS
  2. Les membres des commissions de projets/d’usagers du Centre Social
  3. Les personnes inscrites durant l’année à des activités, animations, évènements du Centre Social. Celles-ci s’acquittent d’une participation financière sous la forme suivante :
  • Un forfait annuel par famille et par an qui permet à l’ensemble de membres de la famille de participer aux activités proposées
  • Une participation pour les activités ponctuelles (sorties famille, spectacles….)

Les tarifs sont proposés par le Comité de Pilotage et validés par le Conseil d’Administration du CCAS. Ces tarifs ne prennent pas en compte le quotient familial. Des animations et manifestations sont proposées gratuitement.

L’équipe du centre social

Celle-ci est composée de professionnels et de bénévoles pour la mise en œuvre et la réalisation des projets et des ateliers proposés.

Les bénévoles encadrent et/ou apportent des compétences et savoirs faire particuliers dans le cadre des ateliers.

En moyenne une vingtaine de bénévoles collaborent avec l’équipe du centre social.

Une convention d’engagement réciproque (Centre Social et Bénévole) clarifiant le cadre est signée.

Une référente au niveau de l’apprentissage de la langue française, qui assure la préparation des séances, et après avoir reçu les apprenants en évaluation fait une répartition au sein des divers groupes de niveau.

L’équipe salariée est chargée de la mise en œuvre, de l’animation et du développement de ce projet.

Afin de mener à bien les diverses actions que le Centre social a en perspective, le Centre social envisage le recrutement d’un travailleur social. Le profil sera soit un TISF (technicien d’intervention social et familiale ou Animateur socio-culturel, le choix se fera au vu des compétences de la personne, en cohérence avec le projet de la structure).

 

Contrat Local D’Accompagnement à la Scolarité : (Géré par le CIAS)

Les actions sont menées au sein du Centre Social, mais ne rentrent pas dans le budget du Centre Social. Cependant le public touché par cette action fait partie des ramifications des actions du Centre Social. De ce fait il nous semble intéressant d’intégrer cette action en termes de qualité dans le cadre du Contrat de Projet (familles, partenaires établissement scolaires, animateur ALAE etc…)

Le directeur du CCAS, le personnel administratif et de gestion du CCAS accompagnent également le projet. Les services techniques de la municipalité de Condom apportent un soutien technique et logistique dans l’installation et l’entretien des locaux.

Les différentes missions des postes et les besoins spécifiques des professionnels nécessitent un travail d’équipe à géométrie variable sur les différentes actions et projets développés.

Cependant, afin de constituer une véritable équipe, travaillant à l’animation et au développement du projet global, il est nécessaire d’instaurer des temps de rencontre réguliers. Environ toutes les 6 semaines, l’ensemble de l’équipe se réunit pour un temps d’informations et de régulation afin de partager les expériences et suivre le cours des actions menées au Centre Social.

Ce temps permet également d’organiser les projets à venir et de partager les points de vue sur l’organisation des dispositifs.

Démarche permettant de partager d’avantage autour des actions menées, de renforcer la cohésion dans l’équipe et faire émerger des projets en commun.

 

Le contrat de projet 2013-2016

L’année 2012 a permis de rentrer dans la phase opérationnelle et la mise en place de l’Espace Gambetta – Centre Social de Condom : intégrer des actions existantes, en développer de nouvelles, développer des premiers partenariats. Aménager et investir un nouvel espace permettant l’accueil de tous les publics rue Cadéot en attendant d’intégrer l’équipement de la rue Gambetta. Mais aussi constituer une équipe qualifiée mêlant salariés de la fonction publique territoriale et bénévoles animés par un engagement et le souhait de transmettre une compétence et un savoir-faire en participant ainsi à un projet collectif au service de la population.

Le Comité de Pilotage a soumi le présent dossier à la CAF du Gers qui a délivré en décembre 2012 un agrément Centre Social sur la période 2013/2016.

 Cliquez ici pour lire le projet 2013-2016 du Centre Social de Condom.

1307yp-reglement-interieur-valide-ca-ccas

Un équipement de proximité

Un Centre Social se définit comme un équipement de proximité, proposant une offre d’activités et de services à caractère social, accessible à l’ensemble de la population.

Le projet que développe la municipalité, depuis janvier 2012, doit permettre de rassembler certains services et leur donner ainsi une meilleure visibilité. Il vise au décloisonnement des pratiques en favorisant l’inter connaissance entre les différents acteurs d’un même territoire. Il développera également de nouvelles formes d’activités pour répondre au mieux aux attentes des Condomois et apporter des solutions aux thématiques identifiées lors du diagnostic. (Un Centre Social demain à Condom…).

Dans ce sens, une large concertation a été engagée avec de nombreux acteurs locaux. Un projet  2013/2016 sera développé au cours de cette année pour l’obtention d’un agrément Centre Social auprès de la CAF.

Des services accéssibles dans un lieu ressource

L’hébergement de permanences:

– La Caisse d’Allocations Familiales,

– La Mission Locale,

– L’Association d’Aide aux Victimes et de Médiation Pénale du Gers,

– L’Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie (ANPAA).

L’intégration de services du Centre Social

 

Des actions en partenariat

Les échanges développés avec les Comités de quartiers ou avec différentes institutions et associations permettent déjà d’entrevoir des pistes d’actions mutualisées dont certaines sont déjà en cours de réalisation (Coordination Locale d’Action Sociale, dispositif de « vacances en famille », atelier culinaire…).

Dans le cadre de sa mission de soutien à la vie associative, l’équipe du Centre Social travaille avec le service des sports et associations au développement de formations/informations dès la rentrée de septembre. Elle participe à la réflexion des services départementaux de Jeunesse et Sports pour le développement d’une Mission d’Accueil et d’Information à destination des Associations (MAIA).

Le comité de pilotage

La recherche de complémentarité et de partenariat avec les acteurs locaux est au cœur de la démarche des actions développées dans le cadre du projet Centre Social.

Le Comité de Pilotage qui a conduit le Diagnostic Social Partagé et validé le projet Centre Social 2012  dans un premier temps  et qui depuis janvier 2012 suit le développement du projet, réunit en son sein les partenaires suivants :

  • Le CCAS de Condom
  • La CAF du Gers
  • Les services de l’Etat (Sous-Préfecture, DDCSPP, Education Nationale)
  • Le Conseil Général du Gers (UTAS)
  • La MSA
  • Madame la Députée
  • Des élus locaux
  • Des agents responsables de service en direction de la population
  • Des représentants de l’association Amicale Laïque de Condom.

Le partenariat dans l’action

Les premières actions développées impliquent déjà à différents échelons les acteurs locaux :

  • L’Amicale Laïque de Condom
  • Les travailleurs sociaux de l’UTAS de Condom
  • Le Secours Catholique
  • Le Secours Populaire
  • La Croix Rouge

Le contrat de projet Centre Social 2012

Le projet de création de Centre Social a pour objectif principal de mettre en cohérence l’ensemble des actions menées dans le cadre de l’action sociale, pour mieux répondre aux attentes et aux besoins de l’ensemble des citoyens. Le CCAS de Condom et la Caisse d’Allocation Familiale du Gers ont entrepris depuis le mois de juillet une démarche de Diagnostic Social Partagé en vue de développer ce projet de Centre Social au service de la population.

Ce projet s’appuie donc sur la mobilisation initiée de l’ensemble des habitants dans une démarche partenariale et démocratique, ainsi que dans une perspective de cohésion sociale. Il s’agissait donc, à l’échelle du territoire, de regrouper l’ensemble des habitants et des forces vives, pour se concerter, s’associer, et développer des projets répondant aux besoins spécifiques de chacun, comme aux besoins globaux d’un territoire rural.

La définition d’un Centre Social au regard du cahier des charges de la CNAF

Qu’est-ce qu’un Centre Social ?

Il est défini par son rôle d’animation globale, sociale et locale, comme un lieu ouvert de rencontres et d’initiatives, par l’offre de services et d’activités coordonnées, par la concertation locale pour faciliter le développement social. C’est un équipement polyvalent et à vocation territoriale (circulaire CNAF-sept 95).

4 objectifs et missions essentiels

Un équipement à vocation sociale globale :
Équipementde proximité accessible à l’ensemble de la population, offrant des activités et des services utiles aux habitants dans n’importe quel domaine mais à caractère social, coordonnés en concertation avec les partenaires (exemple : lieu de permanences administratives des institutions, permanences des travailleurs sociaux….

Vers un Centre Social à Condom demain…

Le projet de création de Centre Social a pour objectif principal de mettre en cohérence l’ensemble des actions menées dans le cadre de l’action sociale, pour mieux répondre aux attentes et aux besoins de l’ensemble des citoyens. Le CCAS de Condom et la Caisse d’Allocation Familiale du Gers ont entrepris depuis le mois de juillet une démarche de Diagnostic Social Partagé en vue de développer ce projet de Centre Social au service de la population.

Ce projet porté par la collectivité s’appuie sur la mobilisation de l’ensemble des habitants dans une démarche partenariale et démocratique, ainsi que dans une perspective de cohésion sociale. Il s’agit donc, à l’échelle du territoire, de regrouper l’ensemble des habitants et des forces vives, pour se concerter, s’associer, et développer des projets répondant aux besoins spécifiques de chacun, comme aux besoins globaux d’un territoire rural.

Dans le cadre de sa mission d’animation globale, sociale et locale, le Centre Social doit faciliter le développement social à travers l’offre proposée de services et d’activités coordonnées.

Restitution synthétique du Diagnostic Social Partagé réalisé auprès des Condomois de Juillet à Novembre 2011

Cette démarche de Diagnostic Social Partagé étalée sur 5 mois, s’est donc appuyée sur la participation des habitants. La recherche de complémentarités avec l’ensemble des services d’intervention sociale auprès de la population a donc conduit le CCAS de Condom à engager une vaste concertation à l’échelle de son territoire.

Sa mise en place a nécessité de procéder par étapes, à commencer par la mise en place d’un Comité de  Pilotage, garant du schéma de développement et chargé du suivi de la réalisation de l’état des lieux. Composé de différents partenaires institutionnels et associatifs, il a validé au fur et à mesure la démarche. Enfin, après avoir pris connaissance des constats, il a apporté la réflexion nécessaire à la prise de  décision pour l’élaboration du projet.

Lire la suite »

Réunion publique – Vendredi 16 septembre 2011 – 20h30 – Salle Pierre de Montesquiou

Présentation de la démarche de Diagnostic Social Partagé et Définition d’un Projet Centre Social.

Laisser un commentaire